Eric Terrien


 

Interview Eric Terrien


Eric Terrien ,un des meilleurs rider du monde, a signé avec BIC Sport en décembre. Il représente BIC SUP dans les principales courses internationales et travaille avec nos équipes de développement sur les nouvelles séries. Interview.


Depuis combien de temps pratiques tu le SUP ?
Depuis 2007.


Avant le SUP, quels sports pratiquais tu ?
J’ai appris très jeune à faire du surf, du bodyboard et du windsurf. Adolescent je faisais des courses de roller inline. Quand le SUP est apparu, je faisais essentiellement du surf et du windsurf. 


 

Et aujourd’hui quels sports pratiques tu pour compléter et t’aider à rester en forme pour le SUP ?
Je complète mes entraînements de SUP race avec des séances en salle de muscu, du footing et du SUP surf. J’essaie aussi d’intégrer chaque fois que j’en ai l’occasion d’autres disciplines de rame tel que le kayak ou la pirogue.

 

La plus belle partie de ton palmarès se situe en Racing. Qu’est ce qui t’attire dans cette discipline ?
Plus je rame, plus je me passionne pour cette discipline. J’adore ramer, j’aime les sensations que me procurent le fait de me déplacer sur l’eau à la force des bras, la technicité du geste et toute les subtilités qui vont avec. Sessions après sessions, je continue à découvrir de nouvelles sensations, je suis vraiment accro. En course j’aime me dépenser physiquement, donner le meilleur de moi même.


 

Quel sont tes souvenirs les plus forts en compétition ?
Les départs des Elite race de la Battle of the Paddle sont vraiment des moments très intenses à vivre ; monter sur le podium du “top10” de cette course est aussi un moment super fort !

 

Ou préfères tu courir : au large ? sur plan d’eau plat ? dans les vagues ?
J’ai une préférence pour les parcours downwinds et les compétitions dans les vagues mais j’apprécie tous les formats de course quel que soit le plan d’eau.

 

Quels sont les principaux principes d’entraînement pour arriver à ton niveau physique ?
Le principe numéro un est de me faire plaisir ! Je pars m’entraîner d’abord parce que j’aime ça et non pas par contrainte. Mon principe numéro 2 est de toujours écouter mon coach, Braulio Fernandez. Grâce à lui, j’ai beaucoup progressé physiquement et techniquement. Puis en vrac il y a une bonne nutrition, de bonnes nuits de sommeil, une vie saine et de la bonne humeur !


Tu vis aujourd’hui aux Canaries. Pourquoi t’es tu installé là bas ?
C’est un endroit génial pour pratiquer les sports nautiques : il fait beau toute l’année !

 

Ton amie s’est mise au SUP, conseilles tu ce sport aux femmes ?  
Anita a commencé le SUP en 2009, je l’ai rencontrée au Championnat d’Espagne cette année là, nous avons tous les deux terminés 2ème dans notre catégorie !
Ma mère pratique également le SUP depuis 2010 après l’avoir découvert à la SUP Race Cup de Ste Maxime, depuis elle a également participé à plusieurs compétitions dont le 11 city tour en Hollande.
Je conseille ce sport à tout le monde, hommes ou femmes. C’est un exercice physique complet qui se pratique en plein air. L’aspect fitness/rame sportive est très intéressant pour ceux et celles qui souhaitent se maintenir en forme ou perdre quelques kilos tout en se faisant plaisir.
Le SUP permet aussi de faire quelques belles randonnées en couple ou entre amis.


Quel est ton quiver minimum pour courir à haut niveau aujourd’hui ?
En SUP surf, je n’ai toujours eu qu’une planche et une pagaie, actuellement j’ai une 8×28 et ça me suffit largement pour me faire plaisir dans un maximum de conditions. Pour la pagaie, j’utilise une Select Pro Wave.
En SUP race j’essaye de garder un quiver le plus simple possible… Malheureusement il me faut plusieurs planches pour être compétitif dans les différentes catégories. J’essaie donc d’avoir une planche par catégorie (une 12’6, une 14 et une UL). C’est la 12’6 que je prévoie d’utiliser sur le plus grand nombre d’événements.
Concernant mes pagaies de race, j’en ai plusieurs “au cas où” mais j’utilise toujours la même, la Select Pro Race.

 

Tu as commencé à travailler avec Patrice Remoiville, le shaper “usine” BIC Sport. Quelles sont vos dernières créations ?
Nous avons construit deux 12’6 que j’utiliserai pour la saison 2012. Les 2 planches sont identiques mis à part une légère modification au niveau des rails. L’objectif est de pouvoir tester et comparer l’une et l’autre. Le feedback sera pris en compte en vue de futur développements ; sur les deux, je garderai celle qui me convient le mieux en terme de compromis vitesse/stabilité.
Patrice m’a également shapé mon custom de SUP surf 8×28 dont je suis vraiment très content.


Patrice va-t-il utiliser votre travail de recherche sur les prochaines planches de série BIC SUP ?
Oui, c’est pour cela que c’est très important que chacune de mes planches soit shapée par Patrice. Sur chaque nouveau prototype, nous testons de nouvelles idées. Je les teste sur l’eau et lorsque celles-ci sont validées, elles sont ensuite reprises pour être appliquées sur les planches de séries.


Penses tu qu’il y a encore des progrès à faire sur les carènes de SUP. A quel niveau les vois tu ?
Il y a encore beaucoup de progrès à faire, c’est un vrai casse tête de réussir à faire des planches rapides et stables, surtout si l’on veux que celles-ci soient performante dans un maximum de conditions.
Il faut jouer sur les rails, la carène, le rocker, l’outline et même le design du pont…

 

Tes prochaines compétitions ?  
Le championnat du monde ISA au Pérou.

 

Le palmarès d’Eric :

Termine dans le top 10 Battle of the Paddle Hawaii and California 2011
6ème at Molokai-Oahu 2011 in 4hrs56mn
Numéro 1 Euro SUPA Beach Race and long distance Unlimited 2011
Winner SUP Race CUP Ste Maxime (France) 2011
Winner Golden Island Race (France) 2011
Winner King of the Island Bergeggi (Italy) 2011
French Champion SUP Race 2010 – 2011
Winner North Point SUP Classic (France) 2010 – 2011

Winner Jever SUP World CUP (Germany) 2010

EuroSUPA 12’6 Champion 2010